topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

22/01/2011

Manipulation via les media


podcast
La crise ivoirienne en riche en enseignement au niveau de la communication qui en est une des armes la plus prisée. La France et ses media servent à longueur de journée toute la liste de manipulation par la presse. Toutes les techniques y passes : mais nous avons principalement la technique dite de scaremongering qui consiste « à utiliser la peur pour influencer l’opinion et les actions des gens en vue d’un objectif précis. »

Depuis le début de la crise post électorale un simple contentieux électoral est présenté comme le mobile d’une guerre. Le discours se présente grosso modo comme suit si Ouattara n’est pas installer en tant que président il y aura la guerre.

L’objectif visé est d’amener les ivoiriens par peur des éventuels affres de la guerre à accepter le fait que Ouattara soit Président sans avoir été élu.

Seconde technique utiliser est la diabolisation : de procédé consiste à présenter tous les points de vue contraires à ceux que l’on veut véhiculer comme étant dangereux.

Exemple : Gbagbo déclare Ouattara à tricher au élections il à été déclaré vaincu. Réponse Gbagbo est un dictateur qui s’accroche au pouvoir.

A coté de ces deux techniques utilisées nous avons d’autre techniques et méthodes de propagande qui sont utilisées tel que l’info à sens unique. Seul un point de vue ou une position est relayée dans la presse. Cela vise à faire accepter un mensonge. L’on suppose que un mensonge mille fois répéter ressemble à une vérité.

Exemple : « La France veut faire un coup pour un changer les autorité élues en cote d’ivoire. »

Réponse « nous sommes là pour aider le peuple de cote d’ivoire. »

Face à la manipulation la meilleure réponse dans notre cas  est l’ignorance pure et simple.

 A bientôt

17/01/2011

strategie de Communication Act II

Merci à tous les internautes d’ici et d’ailleurs par votre mobilisation vous montrez que nous sommes réellement dans un village planétaire. Dans le cas de la cote d’ivoire vos visites sur ce blog montrent que nous sommes dans un village africain. La solidarité vraie se vie. Vous êtes de tous les continents Afrique, Europe, Amérique etc. je ne veux pas savoir votre couleur de peau ni votre nationalité vous êtes des frères qui êtes préoccupés tout autant que moi par cette tentative de forfaiture. Mille fois merci. Mais ce n’est pas fini. Nous avons fait entendre notre voix pour dire qu’Allassane Dramane Ouattara n’a pas gagné les élections du 28 novembre dernier en Cote d’ivoire. C’est bien mais nous devons continuer pour expliquer ce qui fonde notre conviction d’où l’étape II de notre plan de communication.

 

Objectifs de cette campagne d'information :
Affirmer que Ouattara à tricher au cours du vote.
Audiences visées
Réseaux associatifs et opinion occidentale

Peuvent etre touché à travers les forums sur le net, les réseaux du net.(face book, Abidjan.net etc.)

envoie direct de email d’explication

Opinion africaines et intellectuels nationalistes africains
• envoie dossier de presse aux journalistes et journaux africains sur le net
• envoie de liens vers les documents et vidéo de Abidjan.net.

Message que nous devons faire passer:
Idées clés à avancer :
1. Allassane a perdu les élections parce qu’il a fraudé dans les zones sous contrôle des rebelles ou le scrutin a été annulée dans uniquement 2 (deux) des cinq régions occupés par les rebelles .
2. Que Ouattara produises les preuves matérielles de sa victoire.

Sous thèmes
Dénoncer les fraudes massives dans les zones contrôlées par les rebelles
Affirmer notre attachement au principe démocratique du vote (juste, équitable et transparent)
Réclamer pour nous le droit de choisir librement nos dirigeants

Précisions pratiques
Chaque fois que nous devons mentionner Ouattara dans cette crise dire :
Dans une interview télé, radio ou téléphone dire sous un ton calme et posé
« Ouattara, le mauvais perdant des élections »
« Ouattara, l’allié local des forces néo-coloniales qui veulent piller notre économie »
A l’écrit faire des remarques et commentaires sans invectives grossières et écrire à

chaque fois que nous mentionnons Ouattara :

« Ouattara, le fraudeur ne dispose d’aucun chiffre détaillé sur sa victoire. Par exemple combien de voix a t il obtenu, selon lui, dans chacune des 19 régions du pays ?

« Ouattara, a perdu parce qu'il à fraudé .