topblog Ivoire blogs

11/11/2010

Election, rumeurs et manipulation



Dans un de mes blogs je me penchais sur la rumeur mais avec un accent mis sur l’entreprise. Le récent afflux de rumeur à la faveur des présidentielles me donne l’occasion de parler des rumeurs en relation avec la politique.
Tout le monde a noté le flot de rumeur juste après le premier tour des élections. Les personnes avertis, ou les observateurs futés, ont notés que  bien que ces rumeurs semblent diverses elles visent un seul but et c’est là un moyen d’imaginer la source. Comme on le dit; trouvez à qui profite le crime et vous avez le coupable.
Trouvez le bénéficiaire des rumeurs et vous aurez la source des rumeurs pour notre cas.
Voici ce que je peux répondre à un ami internaute qui me pose la question suivante : pourquoi et qui propage ces rumeurs ? Je ne suis qu’un humble spécialiste de la communication et je constate ceci :
Etape 1
« Les bétés chassent le baoulés des plantations »
« Les baoulés sont agressés à cause de leur vote » ces informations sont divulguées par le media de masse que constituent les journaux et par des individusà travers le bouche à oreille.
Etape 2
Dans les quartiers d’Abidjan, certains individus, notamment aux endroits publiques tel les points de vente de journaux, aux arrêts de bus et bateau bus, dans les gbaka et woro woro, tiennent des propos volontairement extrémistes. Ils vont parfois jusqu'à brutaliser des personnes.
Cher ami les informations que tout le monde sait et dont tu parles dans ton mail se divisent comme je l’ai fait plus haut. Je vais maintenant indiquer, par la technique de l’analyse du contenu, le but visé.
Comme je l'ai dit dans mon blog sur les rumeurs, elles se développent dans un environnement non transparent c'est-à-dire lorsqu’on n’a pas la possibilité d’avoir l’info en temps réel ou le plus tôt possible.
L’étape 1 vise a faire en sorte que les membres de la communauté indexée se sentent dans une insécurité. Ils vont donc développer des réactions non rationnelles cela peut aller de la colère, la frustration, à la violence cela dépend du tempérament des individus. Dans tous les cas, susciter des réactions négatives. Comme on le sait le feu alimente le feu et la violence alimente la violence.
L’étape 2 ne sert qu’à rendre crédible les infos diffusées et a conditionner les cibles à développer le comportement désiré.
J’explique simplement: étape 1 : on conçoit des informations fausse mais calibrées. On les diffuse via media mais aussi avec le bouche à oreille.
Etape 2 : pour donner l’impression que c’est vrai on apporte des preuves fabriquées de toutes pièces en demandant à des individus de jouer des rôles de violent dans les lieux public pour que ce soit vu par beaucoup de gens. Ainsi avec le bouche à oreille quelqu’un pourra dire nous la communauté X sommes menacés par le groupe Y la preuve en plus de ce que disent les journaux, ce matin j’ai vu de mes yeux quelqu’un qui menaçait. Du coup ce qui était une information douteuses devient quelque chose de crédible et peut être relayé par des citoyens honnêtes mais qui ignorent qu’ils ont été manipulés.
Tout ceci est sans éthique et doit être vigoureusement combattu par les pouvoirs publics car dangereux.
La solution est de relayé et diffuser la bonne information avec des images et témoignage des populations indexées le plus rapidement possible.
Maintenant qui en est l’auteur ? Quel est le candidat qui va tirer le plus d’avantage a ce que les baoulés se fâchent et se sentent menacés et s’abstiennent de voter par exemple? Si vous avez la réponse alors vous savez l’auteur
Merci.

Les commentaires sont fermés.